PENSÉE


Souvent, en silence,
Je me remémore,
Les bons moments du passé.
Je me souviens de notre enfance,
De nos jeux, de nos secrets
De nos querelles, de nos chamailleries.
Entre nous que de complicité !
De quatre ans mon aînée,
Tu es celle avec qui j’ai grandi.
De toi, je n’ai pas assez profitée.
Car très jeune tu t’es mariée,
Tu es partie.
J’étais alors en pleine adolescence,
Avec toi s’en allait une partie de ma vie.
Ensemble nous avons tant partagé.
Quelle belle fraternité !
La vie ne t’as pas toujours gâtée.
Tout n’était pas rose,
Tellement de fois,
Confrontée….à tant de choses.
Mais c’est toujours la tête haute
Que tu t’en es sortie.
Tu as su garder ta dignité,
Tu as cette force de caractère,
Cette volonté de battante,
Qui font que même après
Bien des galères,
Tu sors finalement gagnante.
Mystérieuse et secrète,
Jamais tu n’as voulu
De tes ennuis nous inquiéter,
Mais je comprenais a voir ta mine défaite,
Que bien des soucis devaient te ronger.
Dans ces mauvais moments,
Que tu as connus,
Je t’ai épaulée, soutenue.
J’aurais répondu présente aussi
Dans ceux que tu as tus.
Jusqu'à ce jour où tu as craqué.
J’aime en toi cette franchise
De dire les choses
Comme tu les penses.
Entre nous qu’on se le dise,
Il y a cette ressemblance.
Bien des points,
Nous avons en commun.
Des concordances physiques,
Nous ne sommes pas sœurs pour rien !
Notre façon de penser,
Nos goûts, nos idées,
Sont presque tous a l’identique.
Bien des fois, par la pensée,
Je suis avec toi……quand soudain,
Le téléphone se met à sonner
Au bout du fil, …..J’entends ta voix.
Cela rien ni personne,
Ne pourra nous l’enlever.
C’est notre amour de sœurs,
Qui fait qu’au même instant,
A la même heure ,
Se rejoignent nos pensées.
Comme des aimants ,
Nous sommes attirées.
C’est de la communication en simultané.
Peut-être est ce tout simplement
De la télépathie.
C’est en nous, c’est inné,
La génétique a ses mystères,
On ressent quelque chose de très fort,
D’inouï…………….et j’adore.
Éloignées par la distance,
Mais rapprochées par les liens
Du cœur et du sang,
Tu es en moi en permanence,
Sur toi , je sais que je peux compter
A chaque instant.
Toujours à mon écoute, tu es
De bons conseils.
Aujourd’hui encore,
Tu me manques
Et j’ai malgré tout besoin de toi.
De mon côté, c’est pareil,
N’oublie jamais que quoi
Qu’il advienne, j’entendrai
Toujours ton appel, cette petite voix
Même dans mon sommeil,
Mais pour toi ,
JE SERAI TOUJOURS LA.


Ta sœur qui t’aime POUPIE.

 

 

Retour

 

Retour à la page principale

 


0037145

Tous droits réservés au site © Chez Panella