Tiens ma main.



Je t’ai rencontré à seize ans,
On s’est apprivoisé lentement,
On était heureux, c'est certain,
Et doucement, tu as pris ma main.



À dix-huit ans, tu m’as épousée,
Robe de dentelle et toute voilée,
On faisait confiance au lendemain,
C'était si beau ! Et tu tenais ma main.



Les années si vite ont passées,
Notre amour est devenue Amitié.
Quand j'appréhendais le demain,
Tendrement, tu prenais ma main.



La maladie ne nous a pas épargnés,
On souffrait, chacun de son côté.
C'est ainsi qu'est fait le destin.
Mais toujours, tu tenais ma main.



Dieu est venu te chercher le premier,
Je te donne sur le front un baiser,
Pour moi, sans toi, il n'y a plus rien,
Je t'aime tant, et je tiens ta main.



Un jour, pas si loin, je te rejoindrai,
Tu seras là pour m'aider à traverser
De l’autre côté de ce long chemin ;
Je t'en prie, tends-moi la main.



Terry, ( Juillet 2007. )
 

 

Retour

Retour page Principale

 

0037145

 

Tous droits réservés au site © Chez Panella